Le Jugement Majoritaire est expliqué simplement dans cet article, ainsi que sa grande soeur: la Consultation Majoritaire.

Retrouvez tous les détails aussi dans la vidéo en fin d’article, plus longue et avec des retours d’expérience.

_ _ _

👉 Retrouvez chaque mois dans notre bulletin d’information nos  derniers articles, fiches pédagogiques ou webinaires pour mieux connaitre la gouvernance partagée et approfondir vos pratiques.

_ _ _

 

Une histoire de Quotient Intellectuel 🤯

Saviez-vous que les groupes ont leur propre QI (quotient intellectuel)?

Des ouvrages comme Super collectif (James Surowiecki) ou La sagesse des foules (Emile Servan Schreiber) ont étudié la question. Ils mettent en avant la chose suivante:

Lorsqu’un groupe de gens assez large et hétéroclite prend une décion, celle-ci peut souvent donner de meilleurs résultats que si elle était prise par une seule personne experte dans le domaine.

Une anecdote parlante présentée par Surowiescki est celle du statisticien britannique Francis Galton:

“En 1906,  Galton — supposant au départ l’évaluation des experts plus fiable que celle de la foule — se rend à un marché de bétail anglais où a lieu un concours.

Il s’agit de deviner le poids d’un bœuf après qu’il a été abattu et « débité »…

Galton note plusieurs centaines de paris (787), et découvre que leur médiane est 1197 livres alors que le poids réel du bœuf est 1198 livres!” (wikipedia)

Un expert en “pesage de boeuf” aurait-il pu faire aussi bien? 🤔

Pas sûr…

 

Le Jugement Majoritaire, de quoi s’agit-il?

C’est ici qu’intervient l’outil du mois: le Jugement Majoritaire.

Il s’agit d’un système de vote dans lequel les participant·es donnent leur avis sur chaque option présentée, au lieu de se limiter à choisir une seule option “préférée” ou “la moins pire” comme c’est le cas dans un vote classique dit “scrutin uninominal”.

Simple à comprendre et à utiliser, le Jugement Majoritaire permet de voter le plus démocratiquement et sagement possible. Voici plusieurs de ces avantages:

Donner un espace d’expression aux participant·es, plus que seulement “oui” ou “non”

Arrêter de comparer ou classer les options présentées,

Évaluer chacune des options présentées, indépendamment les unes des autres

Éviter les votes blancs

Donner son avis en votant avec des mots (“à rejeter”, “insuffisant”, “passable”, “assez bien”, “bien” ou “très bien”) plutôt qu’avec des notes

Savoir avec précision ce que pensent les participant·es

Mesurer avec précision le soutien ou le rejet de chaque option

 

Concrètement comment ça marche? 🧐

Tout d’abord, choisissez un outil en ligne de Jugement Majoritaire (p. ex.: jm.instantz.org ou jugementmajoritaire.net) ou bien préparez des bulletin de vote papier sous forme de grille (la liste de chaque option pour la colonne de gauche et la liste des 6 mentions de “à rejeter” jusqu’à “très bien” sur la colonne du haut).

Ensuite, suivez ces 4 étapes:

  1. Les options: établissez (seul ou en groupe) une liste d’options après une présentation du contexte aux participant·es
  2. Le vote: les participant·es évaluent les options
  3. Les résultats: classement des options par le logiciel de vote (ou à la main pour la version papier) pour établir le “profil de préférence” et la note médiane de chaque option
  4. La sélection: identifiez l’option dont la note médiane est la plus haute – si nécessaire, discutez des autres propositions qui ont suscitées un fort engagement avant de décider de l’option retenue

 

Un exemple: quel sujet pour un prochain webinaire?

Lors de la présentation webinaire de cet outil, Yvan a réalisé un vote avec les participant·es pour identifier quel serait la prochaine thématique la plus appréciée.

Voici le résultat obtenu en image:

Les résultats présentés ici ont été automatiquement classés par le logiciel jm.instantz.org, selon la note médiane attribuée à l’option (le rectangle blanc).

Jugement Majoritaire - exemple - Instant Z

 

Quelques points d’attention ☝️

1- Selon la situation, il peut être préférable de choisir une option moins bien notée en terme de médiane, mais qui n’a reçu aucune mention “à rejeter” (dans l’exemple ci-dessus la dernière option n’a pas de “rouge”). S’il s’agit d’un projet, cela permettra au groupe d’être sûr que personne n’est complètement désengagé ou contre et limite ainsi le risque de sabotage du projet.

2- En cas d’égalité: il vous faut regarder à droite et à gauche de la médiane des 2 options pour identifier l’option “la pus appréciée” ou “la moins rejetée”.

3- Choisissez votre mode de prise de décision avant de démarrer: une fois les résultats obtenus, est-ce que vous prendrez directement la mieux notée en terme de médiane? Est-ce qu’une personne du groupe, sur base des résultats, décidera seule ou fera une proposition en consentement? … À vous de voir!

 

Vers le Jugement Majoritaire 2.0 👉 la Consultation Majoritaire

Dans la vidéo ci-dessous, en plus de personnes partageant leur retour d’expérience, vous verrez une présentation d’un processus avancé, développé par Yvan et baptisé la “Consultation Majoritaire”.

Retrouvez aussi tous les détails de cet article et des informations complémentaires dans la fiche partagée ci-dessous.

… mais le mieux reste de tester ce processus vous-même pour en percevoir ces bénéfices à l’aide des outils en ligne cités plus haut – belle expérimentation 😊

 

Voir la vidéo 👇

Jugement Majoritaire - webinaire - Instant Z

 

Télécharger la fiche récapitulative 👇

Cet article vous a plu?

Vous apprécierez alors sûrement les prochains: inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle et recevez les derniers articles et fiches-outils directement dans votre boîte mail!

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This